Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !


Vernissage

UNE ASSISTANCE NOMBREUSE AU VERNISSAGE

*****************

 

    Le beau temps n'a pas empêché, le samedi 27 septembre, de nombreuses personnes d'être présentes au vernissage du 67e Salon d'Automne.

 

 

 

    Avec les œuvres des invités, ce salon rassemble 98 œuvres, aux techniques diverses.

 

      Ce sont 8 œuvres que notre invité d'honneur, Franck CAVADORE, présente dans la salle et dans le hall dont une de dimensions exceptionnelles (600x160).

       Particularité : aucune n'a de titre ni de date de création, volonté de l'artiste.

 

      A ses côtés, quatre invités permanents :

 

- Annie CAMACHO "Sans titre" (pierre, taille directe)

- Christian DUBAU "L'enterrement de Verlaine" (noyer)

- Yvon LAMBURE "Voyage à Cuba" (acrylique)

- Patrick PIERART "Sans titre" (technique mixte)

 

Voir ci-contre à gauche "67e salon d'automne" où vous trouverez les œuvres des invités.

 

Le discours du Président

 

Pendant le discours du Président.

 

LE PALMARES

 

Prix du Cercle des Amis de l'Art :

Béatrice BRÖDER  pour "La pianiste"

Prix de la Ville de Boucau :

Michelle LARRAT-LEJEUNE pour "Chan, petite Chinoise"

Prix de la Ville de Tarnos :

Cécile MAUGET-PEHAU pour "Intérieur I"

Prix du Centre Culturel et Social de Boucau-Tarnos :

Jean LARRE pour "Sans titre"

 

 

Les lauréats avec l'invité d'honneur, les invités permanents, le Président et les élus

 

 

Béatrice BRÖDER reçoit le prix du Cercle des Amis de l'Art des mains du Président

 

 

Michelle LARRAT-LEJEUNE félicitée par l'élu de Boucau, représentant le maire

 

La photo de Cécile MAUGET-PEHAU recevant le prix de la ville de Tarnos sera bientôt mise en ligne.

Pardon pour ce contretemps.

 

Mylène ARMENGAUD, Présidente du Centre Culturel et Social donne son prix à Jean LARRE

 

Voir ci-contre à gauche "67e salon d'automne" où vous trouverez les œuvres des lauréats.

 

Pour une "visite" de l'exposition voir à gauche "Aperçus de l'exposition".

 

En suivant ce lien, l'article paru dans Sud-Ouest